Généralités

Le projet de chalet du domaine de la rivière Madisson est situé au bout du rang 9, à Ste-Cécile-de-Whitton, soit à 10 minutes de Lac Mégantic, à 1 heure de Sherbrooke, à 2:15 heures de Québec et 2:45 heures de Montréal.
 

Le site de ce domaine privé, offre un environnement naturel semi-boisé où coule la magnifique rivière Madisson. C’est le type de site recherché par les amateurs de grands espaces et de tranquillité absolue, sans être loin des services. Sa situation privilégiée offre la jouissance des avantages de la nature et de la proximité des services urbains.
 

Lac Mégantic, à seulement 10 minutes, donne accès à tous les services tels que : épiceries (Maxi, Métro…), Magasins à grandes surfaces (Wal-Mart, Canadian Tire…) Quincailleries, Hôpital, Écoles primaire et secondaire, Pharmacies, Institutions bancaires (Banque Nationale, Caisses Populaires), Services professionnels, Boutiques diverses, Restaurants, Parcs, Plage, Lacs, Sentiers (pédestre, vtt, motoneige, ski de fond, raquette), cinéma et bien plus.

Protection du milieu

Soucieux de conserver les atouts pittoresques naturels du site et afin de promouvoir la qualité de vie des futurs résidents, le promoteur prévoit des normes d’implantation et d’architecture visant à encadrer le développement harmonieux de l’espace dans le respect de l’environnement et des propriétés voisines.

La souplesse de ces normes permettra d’encourager la créativité architecturale, élément essentiel à l’établissement d’une personnalité propre et distincte du mode de vie de chaque propriétaire. La nécessité de se conformer aux règles minimales évitera tout développement anarchique et mal adapté pouvant dénaturer le site et conséquemment, la valeur des propriétés. Quoi que le promoteur puisse offrir les services d’architecture, d’essai de percolation et de construction, chaque acheteur aura la latitude quant au choix de son concepteur et du constructeur de son projet. Cependant, il est à noter que tous les plans devront être soumis et recevoir l’approbation du promoteur (et de la municipalité). De façon à régir adéquatement cet encadrement, le promoteur a rédigé les présentes normes.

Critères du design et normes de construction

L’IMPLANTATION :

Comme mentionné précédemment, l’objectif du présent document est de privilégier des constructions chaleureuses et accueillantes qui s’intègrent et prennent racine dans leur environnement. Elles seront adaptées au relief du terrain et tireront le meilleur parti de la nature environnante.

Afin de diminuer l’impact et l’emprise des constructions sur le boisé et le terrain, les principes suivants devront être pris en considération :

  • Le regroupement de l’ensemble des constructions dans une aire limitée est à privilégier afin de préserver le boisé.

  • Des bandes de protection du boisé limiteront les coupes de bois en façade (20 m (65’) min.) et sur les lignes de lot latérales et arrière (10 m (33’) min.). (voir croquis à titre d’exemple)

  • La marge de recul en cour avant pour toutes constructions, devra être d’au moins 30 m (100’) et de 15 m (50’) pour les marges latérales.

  • L’empreinte du bâtiment au sol sera de 53,5 m² ou 576 pi² ou 24’ x 24’ (7.3 m x 7.3 m) minimum.

  • Dans la mesure du possible, le bâtiment sera conçu de façon à ce que le niveau des accès soit situé au plus à 24’’ (610 mm) du sol.

  • Il sera de la responsabilité du propriétaire de soumettre au promoteur les plans d’architecture et d’implantation du projet pour approbation.

  • Les installations septiques seront dans la mesure du possible en cour arrière et les puits en façade.

  • L’entrée devra être sinueuse afin de voir le moins possible le bâtiment directement du chemin.

PAR EXEMPLE : 

L'architecture des chalets

Afin de préserver au projet une unité d’ensemble tout en permettant une diversité architecturale, chaque propriétaire veillera à l’homogénéité des interventions comme le choix des matériaux afin que tout s’harmonise, dans la mesure du possible, avec les constructions voisines.

Dans le but de nous assurer de la qualité et de la cohérence de l’ensemble, nous avons choisi de proposer aux futurs résidents, une architecture de chalets champêtres, faisant appel à des matériaux extérieurs bien adaptés à nos conditions climatiques et qui s’ajustent aux besoins des propriétaires et du site.

Les chalets pourront avoir une, une et demi, ou deux étages. Aucun chalet de type roulotte ou de forme similaire ne sera autorisé.  Des exemples de modèles acceptés peuvent vous être remis sur demande.

Choix des matériaux et des couleurs

REVÊTEMENT EXTÉRIEUR : 

 

Les matériaux privilégiés comme revêtements extérieurs des bâtiments seront les planches de bois teintes (Maibec, Fraser…) les planches synthétiques (Canexel, Kwp, Smart…) les bardeaux de cèdre teints, la pierre, la pierre architecturale, la brique imitation pierre, le bois pièces sur pièces et le bois rond. Le déclin de vinyle et l’acier comme revêtement mural sont strictement interdits.

Il est permis d’utiliser jusqu’à trois matériaux de revêtement mural extérieur. Les couleurs suggérées seront choisies dans une gamme s’harmonisant avec l’environnement forestier. Les couleurs chaudes seront privilégiées, principalement celles s’approchant le plus possible de la couleur du bois naturel. Les autres couleurs pourront être acceptées sur approbation.

Les propriétaires verront à terminer le revêtement extérieur à l’intérieur de la première année après l’émission du permis.                            

Fenêtre et moulures de pourtour

Les fenêtres seront de type à guillotine ou à battant.

Les fenêtres coulissantes horizontales sont interdites. (sauf celles d’une fondation)

Les fenêtres au sous-sol en façade sont interdites. (sauf dans un mur nain de bois)

Les fenêtres peuvent être blanches ou de couleurs.

 

Les fenêtres devront avoir une moulure décorative au pourtour d’au moins 3-1/2’’ de large en façade.

 

Le carrelage est accepté et recommandé en façade mais pas obligatoire.

Toiture

La toiture du bâtiment principal devra respecter une pente minimale de 6:12 (2 ou 4 versants).

Les toits plats sont interdits, sauf sur approbation sur des terrains où le chalet ne serait pas visible de la rue.

Les toits de galerie pourront avoir une pente minimale de 3:12.

Les fascias (bordures de toits) devront être en 2’’ x 6’’ ou plus large.

Les matériaux de recouvrement de toiture acceptés

  • Le bardeau d’asphalte architectural, exemple : BP mystique

  • L’acier peint,

  • Le choix de couleur devra être approuvé par le promoteur

L’évent de plomberie sera localisé de façon à ne pas être visible de l’entrée ou de la rue si possible.

Les corniches devront avoir 16’’ minimum.

Les évents de toit (style Maximum) seront localisés de façon à ne pas être visible de l’entrée ou de la rue si possible.

Cheminée et Divers

Les cheminées préfabriquées en tubulaire d’acier inoxydable ou autrement ne pourront être laissées apparente de l’entrée ou de la rue. Si elles ne sont pas à l’arrière, ou visible de la rue, elles devront être recouverte d’une boite de bois recouverte de revêtement extérieur.

Le compteur électrique devra être situé en cour latérale, du côté du stationnement idéalement.

Les thermopompes, réservoirs de gaz propane, poubelles, ou tous autres éléments entreposés devront être situés en cour arrière et non visibles de l’entrée ou de la rue.

Animaux

Aucun animal dérangeant le voisinage ne sera toléré à l’extérieur des maisons, tel que chien qui aboie beaucoup, etc. 

Aménagement paysager des terrains

En raison des caractéristiques du site, l’aménagement des terrains fera l’objet d’une attention particulière. Le plan d’aménagement du terrain devra faire partie intégrante du projet de construction soumis au promoteur pour approbation. L’accent sera mis sur l’intégration du bâtiment à son environnement. (Un croquis sera accepté)

Les propriétaires prendront des mesures pour réduire le ruissellement des eaux de pluie et l’érosion sur leur terrain, notamment avec la maîtrise des eaux de surface au pourtour de la fondation et l’installation de gouttières de préférence.

Les toiles au sol dans les stationnements sont interdites.

Le remblai des terrains devra être limité au minimum et seulement aux fins de nivellement du relief naturel. Les fossés linéaires sont à camoufler ou à éviter. (Tuyau enfouit, ponceau etc)

En plus d’agrémenter nos maisons et notre communauté, les arbres procurent de nombreux avantages importants. Ainsi ils accroissent la valeur de notre propriété, l’ombre qu’ils projettent garde la fraîche en été et leur regroupement permet de faire obstacle aux vents cinglants et de limiter les amoncellements de neige l’hiver.

De plus, les arbres interceptent les précipitations de pluie et contribuent à réduire et à ralentir le ruissellement des eaux, sans compter que les arbres assurent à la faune une source d’alimentation et un habitat. La forêt devra être protégée là ou elle existe. Le projet maximise la conservation du couvert forestier.

Les murs de soutènement en pierres naturelles de préférence devront respecter le plus possible le relief naturel du site.

Afin de favoriser l’aspect d’une forêt naturelle, les haies seront à éviter le plus possible.

Lors des travaux d’excavation, l’entrepreneur devra protéger au besoin l’érosion vers le fossé et la rivière en utilisant les moyens qui s’imposent (barrière à sédiment, membrane anti-érosion, paille, etc.)

Intégration des bâtiments complémentaires

L’architecture et les matériaux extérieurs des bâtiments complémentaires (remise, garage, abri…) devront s’intégrer à la composition d’ensemble du bâtiment principal. Aucune remise de toile, de tôle ou de plastique acceptées.

Les véhicules de loisirs ou d’entretien comme les motoneiges, les souffleuses, les tondeuses, etc. seront rangées à l’intérieur d’un garage ou d’un bâtiment de rangement lorsqu'ils ne seront pas utilisés.

Disparité entre le règlement et le projet soumis

Malgré les dispositions de ce règlement, un projet qui s’intègre pour la majorité de ces caractéristiques architecturales pourrait être accepté même s’il subsiste quelques dérogations au projet d’ensemble par le promoteur.

Fondation

La municipalité n’a pas d’exigences particulières pour le type de fondation. Il est possible de construire sur une dalle flottante, avec un mur de gel ou une fondation standard.

Comme pour toute construction il est nécessaire de vérifier les conditions du sol au moment de la construction et de prendre les mesures appropriées pour le bon choix de fondation.

Votre entrepreneur, un ingénieur géotechnicien, un ingénieur mécanicien des sols ou un ingénieur de structures peuvent vous aidez à la conception au besoin.

Code de bâtiment et autres

La construction doit respecter les exigences des codes en vigueurs et celles de la ville.

Toilette à faible débit

Les toilettes devront fournir un débit d’eau d’au plus de 6 litres par chasse d’eau.

Documents à télécharger et à signer

Les documents ci-joint sont à télécharger et à signer pour les futurs propriétaires de terrain sur le Domaine de la Rivière Madisson.

  • Facebook Social Icône

© 2020 créé par Le Groupe Perco-Design